Contes de coeur de Papiguy

Contes de coeur de Papiguy

JULIEN COURRIER 2

« Merci Papiguy, j’ai bien compris pour la distance, mais comment on fait avec Skype, les mails, WhatsApp ? On a changé de siècle. On peut être reliés sans arrêt maintenant ! Alors ? comment fait-on ? »

 

PPG : Bien sûr c’est une dimension que l’on ne peut ignorer mais avec laquelle nous devons nous éduquer. Une fois passée l’enthousiasme de la découverte avec internet, les médias, etc.. il nous faut appliquer une réelle modération dans l’usage des mass-médias au risque de l’infirmité mentale.

Regardes, les enfants d’aujourd’hui qui ont tous des calculettes et ils deviennent incapables de faire un calcul mentalement ou d’effectuer une division sur une feuille de papier. Leurs facultés intellectuelles se sont réduites par manque d’exercice.

De même vouloir tout le temps téléphoner à l’autre pour partager quelques banalités, ou quelques émotions nous empêche de nous connecter à l’autre par la pensée. Cela nous empêche de communiquer par la pensée avec l’autre. Nous perdons des facultés que nous ne savons plus développer. Loin, nous ne sommes pas « avec » l’autre, conquérants de l’espace, nous communiquons comme si nous étions proches de l’autre. L’échange perd son âme, son esprit.

Donc de la modération. Se donner des heures de rendez-vous, un à deux rendez-vous par jour et limiter le temps des appels de façon drastique. Un temps fixe , toujours le même. Vingt minutes par exemple. Après coupure. Alors l’esprit pourra encore vagabonder près de l’autre.

Pourquoi pas essayer ?

PapiGuy

 



28/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres